Poêles à granulés, à bois et à copeaux de bois : lequel est le meilleur ?

Découvrez tout sur le contrôle thermique d’une maison
octobre 15, 2020
Comment éviter l’humidité dans le grenier ?
octobre 15, 2020

Les solutions de chauffage avec des chaudières à biomasse peuvent être rentables, car elles ont des coûts de fonctionnement faibles, contre un coût initial assez élevé. Une chaudière à biomasse est un échangeur de chaleur qui utilise l’énergie produite par la combustion de la biomasse au lieu de l’énergie produite par les combustibles les plus connus (gaz, pétrole ou GPL).

Quels sont les différents types des poêles à granulés ?

Il existe trois types de chaudières actuellement les plus répandues sur le marché, et il convient de les distinguer selon le type de combustible qu’elles utilisent :

La principale différence technique, par rapport aux solutions traditionnelles, est liée à la valeur calorifique – liée au volume de carburant utilisé – inférieure à celle du méthane ou du diesel. En outre, la biomasse brûle différemment, ce qui nécessite l’utilisation de chambres de combustion plus grandes, de plus grandes surfaces d’échange de chaleur et de mesures de sécurité différentes.

Choisir en fonction du lieu à chauffer

En général, pour le chauffage d’une seule habitation, il est préférable d’exclure du choix une chaudière à copeaux de bois, sauf s’il s’agit d’une grande habitation ou de systèmes centralisés, tels que les copropriétés ou les réseaux de chauffage urbain.

En effet, ces types de chaudières nécessitent beaucoup d’espace pour le stockage des matières combustibles (un grand silo) et aussi un extracteur ; c’est pourquoi le choix de ce type de chaudière ne convient qu’aux systèmes d’une puissance supérieure à 50 kW.

Logements individuels :

Pour les petits systèmes, qui doivent chauffer des habitations individuelles normales, il serait préférable d’utiliser une chaudière à bois ou à granulés.

Les principaux avantages des poêles à granulés

Il convient également de considérer que ces installations, dont la combustion du bois lui-même nécessite un important excès d’air, se caractérisent par une température de flamme plus basse et donc une efficacité de combustion moindre. Il faut également tenir compte du fait que ces plantes sont caractérisées par la formation de poussières fines et imbrûlées.

Ces chaudières doivent être chargées manuellement (même deux fois par jour) ; les résidus de cendres doivent toujours être enlevés manuellement, s’il n’y a pas de système automatique dédié et les échangeurs doivent être maintenus en parfait état de fonctionnement sur une base hebdomadaire. Dans ce cas également, bien sûr, il faut tenir compte de l’espace spécial pour le stockage du bois.

La solution la plus pratique pour des poêles à granulés

La solution la plus pratique pour les petits appartements est peut-être la chaudière à granulés.

La gestion de ces chaudières est beaucoup plus simple que les précédentes, car les cendres doivent être enlevées très peu fréquemment et la gestion est très similaire à celle des chaudières normales au gaz naturel.

Un autre avantage de ce type d’installation est le rendement de la combustion, sans doute supérieur à celui des chaudières à bois, ainsi qu’un meilleur contrôle de la qualité des fumées.

Une attention particulière doit toutefois être accordée à la chaîne des granulés, qui ne provient presque jamais d’une “chaîne courte”. N’oubliez pas que pour cette solution également, il serait bon d’envisager un espace de stockage adéquat pour le matériau combustible.

Frais supplémentaires

En général, pour les chaudières à biomasse, en plus de la question du stockage, il faut considérer que

Des travaux supplémentaires peuvent être nécessaires pour adapter les grippes ;

le tampon, c’est-à-dire un réservoir d’eau qui stocke la chaleur (utilisé pour les chaudières à bois et souvent aussi les chaudières à granulés) doit être installé ;

Il serait souhaitable d’intégrer le système avec un système de contrôle de la température, capable également de faire mieux fonctionner la chaudière, surtout si des panneaux solaires sont également présents.