Les normes pour l’installation d’un tableau électrique

Rénovation logement
Des professionnels de la rénovation pour votre logement
février 12, 2021
construction de maison
Les principales étapes d’un projet de construction de maison
mars 15, 2021
tableau électrique
Avant de procéder à tout type d’intervention sur votre tableau électrique, il est primordial de connaître les normes auxquelles il doit répondre. Ces dernières assurent la sécurité de votre installation.

Qu’est-ce que la norme NFC 15-100 ?

Cette norme traduit les standards actuels en matière de réglementation des installations électriques. Elle permet d’assurer la protection des personnes et des biens, tout en augmentant le confort du logement. L’amendement 5 de cette norme, entré en vigueur en novembre 2015 a simplifié les réglementations et les a adaptées aux évolutions technologiques. Les nouvelles certifications se basent désormais sur les normes européennes. Ainsi la norme tableau électrique exige un certain positionnement et une certaine installation des équipements électriques. Elle possède un volet concernant le tableau électrique qui aborde l’emplacement que doit avoir ce dernier et le nombre d’équipements qui peuvent le composer. Elle régit entre autre la hauteur d’un tableau électrique qui doit être comprise entre 0,9 m et 1,8 m par rapport au niveau du sol.

Comment faut-il situer son tableau électrique ?

La norme NFC 15-100 donne des indications concernant la gaine technique du logement (ou GTL) et l’espace technique électrique du logement (ou ETEL). La gaine technique du logement comprend à la fois le coffret de communication, le tableau électrique, mais aussi le disjoncteur d’abonné. L’espace technique électrique du logement est un volume destiné à accueillir la gaine technique. Ainsi, la largeur de l’espace technique du logement doit être égale à celle de la gaine technique avec une marge supplémentaire de 10 cm. Toujours selon cette norme, cette installation doit occuper toute la hauteur de la pièce, du sol au plafond. Au sol, l’espace représente 60 cm de large pour 25 cm de profondeur. De plus, il doit être facilement accessible et situé de préférence dans une entrée, en laissant 70 cm en face pour faciliter les interventions. Il ne doit pas être trop près d’une installation de gaz, 10 cm minimum sont exigés. Il faut aussi compter 40 cm d’écart avec une source de chaleur et 60 cm avec un point d’eau. La norme exige également une certaine hauteur pour les disjoncteurs divisionnaires. Ils doivent être placés de manière que les manettes les pilotant se situent à une certaine hauteur. Si vous disposez d’un coffret avec porte, il faut que les manettes soient placées à au moins 0,5 m du sol. Avec un coffret sans porte, leur hauteur augmente, elles doivent être installées à une hauteur allant de 0,9 m à 1,8 m du sol.

Les autres obligations de cette norme

Cette norme oblige également de laisser des espaces libres sur le tableau électrique. En effet, ce dernier est composé de divers emplacements permettant d’installer différents modules tels que des disjoncteurs différentiels ou non, des interrupteurs différentiels, etc. Il vous faut donc laisser au minimum 20% d’espace libre sur le tableau électrique d’un logement individuel. Dans un logement collectif, il doit au moins rester 6 modules de libres. Cela permettra de pouvoir rajouter des dispositifs ultérieurement. Un tableau électrique étant évolutif, vous pourrez être amenés à ajouter des prises de courants ou à brancher de nouveaux équipements. Il est donc nécessaire d’avoir de l’espace disponible pour pouvoir le faire. La norme NFC 15-100 est évolutive, elle prend en considération les différentes évolutions technologiques et les exigences de sécurité.