Découvrez tout sur le contrôle thermique d’une maison

8 types d’imperméabilisation qui vous sauveront de l’humidité
octobre 15, 2020
Qu’est-ce qu’une façade ventilée ?
octobre 15, 2020

Profitant du fait que dans les dernières dates nous avons vu les applications de la thermographie avec les humidités, aujourd’hui nous allons donner un autre tour de vis à cet outil. La thermographie maison est une nouvelle technique qui nous permet de connaître la température d’une surface sans établir de contact avec elle et, parmi ses nombreuses applications, nous allons aujourd’hui nous concentrer sur la manière de détecter les erreurs dans l’isolation des bâtiments, un facteur de plus en plus important qui génère des pertes d’efficacité énergétique.

Les avantages de l’utilisation de la thermographie maison 

Grâce à la thermographie maison, nous pouvons localiser rapidement et avec précision les défauts de construction, tels que le manque d’isolation ou les insuffisances de leurs performances. Avec une simple image thermographique, nous pouvons visualiser, de manière instantanée, les pertes thermiques qui pénalisent l’efficacité énergétique de notre bâtiment, et ainsi prendre des mesures pour l’améliorer. De nos jours, l’efficacité énergétique est très importante dans le bâtiment, tant du point de vue réglementaire que du bon sens. La thermographie maison met en évidence les ponts thermiques dans les poutres au-dessus du plafond.

Thermographie maison : du point de vue réglementaire

L’objectif à moyen terme est la qualité et la construction durable, dans laquelle les pertes d’énergie et des chaleurs sont minimisées. Si nous parvenons, grâce à une bonne technique construction, à ce que notre maison ne perde pratiquement pas de chaleur, le besoin ultérieur de lui fournir de la chaleur pendant que nous l’utilisons sera moindre. L’effet secondaire que nous obtiendrons avec cette mesure sera une réduction des émissions polluantes dans l’environnement.

Autrement dit, si nous construisons dans le respect des règles, nous investirons un peu plus pendant la construction de notre maison, mais en récompense, nous dépenserons beaucoup moins pour rendre notre maison confortable tout au long de sa vie. Et le gagnant sera toujours notre planète, puisque nous polluerons tous moins. Contrairement à la température des ouvertures et des éléments structurels, on peut déduire une perte d’énergie à travers la façade.

Thermographie maison : du point de vue du bon sens

Bien sûr, tout le monde veut dépenser moins pour l’entretien de la maison et polluer moins. La preuve en est que de nombreuses personnes demandent à améliorer l’isolation de leur maison sans que personne ne les y oblige, simplement par désir d’amélioration et par conscience environnementale responsable. Heureusement pour nous tous, cette pratique est de plus en plus courante, même si elle n’est pas très répandue.

Thermographie et le contrôle thermique d’une maison 

Connaissant les prémisses qui régiront la construction dans un avenir pas si lointain, c’est là que la thermographie entre en jeu, particulièrement utile pour les bâtiments existants. Grâce à la thermographie, les défauts d’un bâtiment peuvent être détectés et des corrections dûment justifiées peuvent être proposées. Il ne s’agit en aucun cas d’isoler juste parce que, pour réduire le besoin d’apport de chaleur du logement, mais il faudra détecter les manques et les déficiences de chaque logement pour proposer des mesures qui améliorent ses performances et, logiquement, celles-ci seront très différentes dans chaque cas.

Un cas typique est celui des fuites d’air, facilement détectables par thermographie. Les fuites d’air dues à des défauts dans les murs contribuent aux pertes d’énergie, car la chaleur que nous avons réussi à obtenir dans la maison grâce à un investissement en combustible (ou autres ressources), s’échappera de manière injustifiée de notre maison. De plus, la thermographie nous permet non seulement de localiser les points de fuite, mais aussi de calculer, à partir de données objectives, la quantité de chaleur perdue à travers les murs. Grâce à la thermographie, nous allons pouvoir localiser et quantifier notre problème. Quel meilleur moyen d’améliorer l’isolation de manière objective et réelle que de savoir exactement ce à quoi nous sommes confrontés ?