Pourquoi est-il important d’entretenir votre mini-ascenseur ?

Les verres chromogènes : quels sont-ils et comment les différencier ?
octobre 15, 2020
Peut-on installer soi-même le capuchon de sa cheminée?
octobre 15, 2020

Le contrat entretien d’ascenseur doit être souscrit pour un an minimum. Les interventions doivent être réalisées par des techniciens formés aux technologies utilisées. Un carnet d’entretien est rempli à chaque visite et un rapport annuel est remis aux propriétaires ou au syndic de copropriété. Dans le cas d’une copropriété, l’ascenseur dans son ensemble doit être vérifié toutes les 6 semaines. Découvrez pourquoi il est important d’entretenir votre mini-ascenseur ?

Entretien pour assurer la sécurité et la qualité

Vous envisagez d’améliorer l’accessibilité de votre maison ou de votre copropriété de quelques étages ? Le mini-ascenseur ou plate-forme élévatrice peut être la meilleure solution pour vous. Personnalisable en termes de taille et de finition, il peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment sans travaux de maçonnerie invasifs. Elle est facile à positionner et à utiliser, mais c’est une machine soumise à l’usure qui doit être maintenue parfaitement efficace dans le temps grâce à une maintenance périodique, qui est exigée par la loi.

La maintenance périodique 

Une fois installée et testée, la plate-forme de levage est fonctionnelle et sûre. Mais au fil des années et avec une utilisation quotidienne, s’il n’est pas entretenu régulièrement par des techniciens expérimentés et à jour, il peut subir une baisse de performance et donc connaître des problèmes et des arrêts brusques. La maintenance vise à garantir que les normes de sécurité et de qualité restent inchangées dans le temps et, selon la loi, doit être effectuée deux fois par an. Ainsi, il est bon de se rappeler qu’un contrôle régulier du mini-ascenseur est essentiel pour éviter les inefficacités et maintenir le système toujours efficace et sûr. Il sert notamment à garantir :

Sécurité et fluidité des mouvements

– La plateforme élévatrice est conçue pour rendre les espaces de vie et de travail accessibles, rendant les déplacements plus faciles et moins fatigants pour les personnes ayant des difficultés motrices et sensorielles, les personnes handicapées, les personnes âgées, les femmes enceintes et les enfants. Il est important que le mouvement soit doux jusqu’à la fin et qu’il n’y ait aucun danger, pour les utilisateurs de mini-ascenseurs. La maintenance sert donc à réduire les risques pour les utilisateurs et est toujours essentielle, d’autant plus si la table élévatrice est montée à l’extérieur du bâtiment. Un plus exposé à l’usure, l’infiltration et l’oxydation, car directement au contact de l’eau et du vent, subissant plus de changements de température et de vibrations.

Silence et faible consommation d’énergie

– Lorsque la plateforme élévatrice est placée à l’intérieur d’une maison, d’une copropriété de quelques étages ou d’un bureau, le silence est essentiel, il doit causer un minimum de perturbation à ceux qui travaillent et vivent dans le bâtiment où elle est installée. Cependant, sans un entretien adéquat, il peut devenir, avec le temps, bruyant et moins efficace sur le plan énergétique. Le mini-ascenseur, en fait, est alimenté par de l’électricité de 220 volts et se consomme comme un appareil ménager normal de la génération moderne. Dans des conditions optimales, l’impact sur la facture énergétique est minime, mais seulement si elle est correctement entretenue au fil des ans.

Réduction des coûts d’intervention

– La maintenance périodique présente un avantage supplémentaire : elle réduit les pannes soudaines, souvent causées par des dysfonctionnements majeurs, qui peuvent être résolues par des réparations coûteuses et des interventions extraordinaires sur appel.

La maintenance du mini-ascenseur régie par la directive des machines.

Le mini-ascenseur est soumis à la directive sur les machines directive, la norme européenne qui a été transposée dans la législation par le décret législatif. Selon la directive, une machine est un ensemble équipé ou destiné à être équipé d’un système d’entraînement autre que la force humaine ou animale directe, composé de pièces ou d’organes, dont l’un au moins est mobile, solidement assemblés entre eux en vue d’une application définie. La norme communautaire exige le marquage CE, le manuel d’utilisation et d’entretien et l’évaluation des risques. Il comprend également certaines dispositions portant précisément sur les aliments. Voici quelques-unes des plus importantes, qui réglementent à la fois les travaux de maintenance proprement dits et les normes de construction nécessaires pour qu’ils soient effectués en toute sécurité :

  • les points de réglage et de maintenance de la machine doivent se trouver en dehors des zones dangereuses.
  • le réglage, l’entretien, la réparation et le nettoyage de la machine doivent être effectués lorsque la machine est arrêtée.
  • la machine doit être conçue et construite pour permettre aux techniciens de service d’accéder en toute sécurité à toutes les zones où des travaux sont nécessaires pendant le fonctionnement, le réglage et la maintenance de la machine.
  • la machine doit être équipée de dispositifs permettant de l’isoler de la source d’énergie utilisée pour son fonctionnement. Ces dispositifs doivent être reconnaissables et verrouillables pour assurer la sécurité des personnes.
  • la machine doit être conçue, construite et équipée de manière à limiter la nécessité d’intervention de l’opérateur.