Les principales étapes d’un projet de construction de maison

tableau électrique
Les normes pour l’installation d’un tableau électrique
mars 15, 2021
décoration murale
5 idées de décoration murale pour une chambre d’amis
mars 23, 2021
construction de maison

La construction sur mesure d’une maison se révèle parfois être la meilleure solution lorsqu’on ne trouve pas sur le marché une maison à son goût. Pour éviter que ce projet d’édification devienne au sens propre le projet d’une vie, le respect de certaines étapes bien définies est essentiel. Il est bien souvent nécessaire de faire appel à un professionnel pour bénéficier d’un travail minutieux.

Bien choisir le site de construction

La situation géographique de votre maison est aussi importante que son coût. Ainsi, il serait judicieux pour vous, de jeter votre dévolu sur un terrain situé dans une zone cotée. Cela vous permet de bénéficier non seulement d’une cage de sécurité, mais aussi du maintien de la valeur de votre habitat. Avant l’appel à un professionnel et pour bénéficier d’une assurance maître d’œuvre, vous devez analyser les répercussions d’un certain nombre de paramètres.

Il s’agit des facteurs pouvant influer sur vos finances et votre bien-être tel que la proximité des transports, des services publics et des commerces. À cela s’ajoute la proximité des centres urbains en cas de localisation hors centre urbain. Une fois le terrain identifié, deux cas de figure peuvent se présenter : soit il est la possession d’un aménageur professionnel, soit il appartient à un particulier. Dans le premier cas, vous obtiendrez un terrain constructible et viabilisé, mais régi par des contraintes spécifiques en matière de lotissement. Le second cas ne comporte pas ces restrictions, mais vous devrez vous rassurer qu’il s’agit d’une parcelle constructible et viabilisée.

Solliciter une maîtrise d’œuvre

Il convient de signaler au préalable que vous disposez de trois options pour construire votre maison : l’autoconstruction, le recours à un architecte et enfin la sollicitation d’un professionnel afin d’obtenir une assurance maître d’œuvre. La plupart des particuliers choisissent de faire confiance à des professionnels du domaine. Le maître d’œuvre sera donc en charge de l’ensemble des activités liées au projet telles que la supervision du chantier, la vérification des assurances, les délais, etc.

Vu l’importance qu’il aura dans la réalisation de votre projet, son choix ne doit pas être le fruit du hasard. Plusieurs critères peuvent vous aider dans cet exercice. On retiendra entre autres la réputation du professionnel et le nombre d’années d’expérience qu’il a dans votre zone. Il faut aussi tenir compte du nombre d’années de collaboration qu’il a avec ses artisans. Cela permet d’éviter les éventuels problèmes de malfaçons. Vous disposez également de la possibilité de choisir un constructeur membre de l’association Maisons de qualité, ou engagé dans une démarche de certification (NF Habitat HQE, NF Habitat).

Bien choisir son modèle de maison

Une fois le constructeur désigné, celui-ci pourrait vous proposer un catalogue de modèles de maison. Ce catalogue vous permettra de faire votre choix en fonction de votre budget et des différents détails (plans, équipements, architecture globale, aménagements…). Votre choix servira de base pour la construction, et pourra par la suite subir quelques modifications dans un souci d’amélioration. Vous avez également la possibilité de faire du sur mesure en mettant sur feuille vierge l’intégralité de votre projet.

Toutefois, votre choix devra être le reflet de votre goût, du respect des éventuelles restrictions réglementaires, du budget accordé au projet. Il faut noter que certains constructeurs vous font des offres plus ou moins complètes « terrain + maison ». Elles vous font réaliser non seulement un gain de temps, mais également un gain financier. De tels constructeurs établissent au préalable des accords avec des aménageurs-lotisseurs. N’oubliez pas de signer une assurance décennale maitre d’œuvre, car elle vous permettra de jouir d’une protection pendant dix ans.

Financement et construction de l’ouvrage

Après la signature du contrat de construction et l’obtention du permis de construire, la suite logique est le décaissement des moyens financiers. Pour cela, vous avez la possibilité de financer vous-même votre projet ou vous tourner vers une institution bancaire. Cette dernière pourrait vous aider au moyen d’un crédit global, ou en fonction de la situation, avec un prêt PTZ. Le crédit global permet de financer aussi bien les frais du terrain que les frais de construction. Quant au PTZ, il s’agit d’un prêt à taux 0 % qui n’est accordé qu’aux familles qui veulent acheter leur première résidence principale. C’est un prêt constitutif d’apport personnel.

Dès que les fonds sont disponibles, la construction peut commencer. Elle commence par la préparation du terrain. Dans ce cadre, plusieurs opérations sont menées, entre autres on distingue : le piquetage, le décapage, l’évacuation des eaux et le remblaiement. Viennent ensuite les travaux de fondations et de soubassement. Une fois achevés, ils laissent la place au dallage, à l’élévation des murs ainsi qu’à la construction de la toiture, au revêtement extérieur, au cloisonnement et à l’isolation, à la plomberie, à électricité et au chauffage. La construction s’achève avec les travaux de finition (peinture, carrelage…).