Comment fonctionnent les poêles à granulés ?

Découvrez tout sur le contrôle thermique d’une maison
octobre 15, 2020
Comment éviter l’humidité dans le grenier ?
octobre 15, 2020

L’une des variables qui distinguent les différents systèmes de chauffage sur le marché est le type de combustible utilisé pour produire la chaleur. L’utilisation des granulés comme combustible de substitution au bois s’est très largement répandue pour alimenter les foyers, les poêles, les chaudières, les barbecues et même les thermo-cuisines. Les pellets sont des produits obtenus en pressant des déchets de la transformation du bois, tels que la sciure et la lignine. On obtient de petits cylindres compacts. Il s’agit donc d’un carburant végétal, écologique et facilement transportable.

Sur le marché, il est possible de les trouver dans des emballages de différentes tailles, duretés et capacités caloriques.

Pourquoi apprécier les poêles à granulés ?

Le principal avantage des granulés par rapport au bois est au niveau du rendement calorique.  Il est plus facile à stocker dans la maison.

Un poêle à pellets se compose des parties suivantes :

– un réservoir de collecte de carburant, généralement à chargement par le haut et d’une capacité allant de 15 à 60 kg, selon les modèles

– une vis ou une vis d’Archimède

– un foyer avec brasero

– un affichage pour la mise en marche et le réglage des fonctions.

Le fonctionnement du poêle à pellets prévoit un combustible automatique prélevé de la trémie. Il est logé au moyen d’une vis sans fin ce qui dose la quantité nécessaire. L’air est introduit par un aspirateur placé sous le brasero (le même qui permet l’évacuation des fumées) et le carburant est enflammé par une résistance électrique et de la chaleur est produite.

Fonctionnement des poêles à granulés

Le bon dosage entre la quantité de pellets à utiliser, l’air à introduire et les fumées à expulser est obtenu grâce à la présence d’une unité de contrôle électronique spéciale.

La chaleur produite est diffusée dans l’environnement de deux manières :

– par convection naturelle

– par des ventilateurs à air pulsé.

Afin de comprendre la quantité de chaleur qu’un poêle est capable de produire, plusieurs paramètres doivent être évalués :

– la puissance nominale du poêle

– la puissance calorifique de la boîte à feu

– la puissance calorifique utile

– la valeur calorifique du pellet utilisé.

Les fumées produites sont ensuite extraites vers l’extérieur par un tuyau qui peut également être acheminé dans la cheminée, si elle existe.

Équipés de kits de conduits spéciaux, les poêles peuvent également être utilisés pour chauffer des pièces adjacentes à celles dans lesquelles ils sont installés. En principe, un poêle à granulés de 12 kW peut chauffer un appartement de 100 mètres carrés.

Tout savoir sur les poêles à granulés

Dans les poêles de chauffage, la chaleur est également utilisée pour chauffer un échangeur d’eau chaude sanitaire relié au système de chauffage. Les appareils sont également équipés d’un composant électronique et d’une série de capteurs qui permettent de régler certains paramètres tels que l’heure et la durée d’allumage ou la température de l’eau ou de l’air.

Les poêles à granulés ne peuvent pas être installés dans les cuisines où il y a des appareils de ventilation, d’extraction ou des dispositifs de chambre non étanche. L’un des inconvénients des poêles à pellets est leur taille considérable, surtout si l’appareil sert également à chauffer l’eau chaude sanitaire, de sorte qu’il peut être difficile de trouver le bon endroit pour les installer dans la maison.

Le poêle est soumis à un entretien assez constant. Le brasero doit en effet être nettoyé avant d’être allumé, tandis que le récipient dans lequel s’accumulent les cendres doit être vidé périodiquement. Une fois par an, la chambre de combustion et les tuyaux d’admission d’air et d’échappement doivent être nettoyés. Pour cette opération, il faut utiliser un cendrier et non l’aspirateur habituel.