Panorama sur l’isolation phonique d’une cloison

ouvrier du bâtiment en cours d'installation d'un isolant phonique sur le sol
Isolation phonique du sol : comment procéder ?
décembre 23, 2019
Trouver les matériaux adéquats pour sa véranda
Comment choisir les matériaux de sa véranda ?
décembre 26, 2019
Briques utilisée pour construire et isoler une maison

L’isolation phonique d’une cloison est aux murs ce que le double vitrage est aux fenêtres. Elle vous garantit le confort acoustique de votre logement en vous protégeant des bruits extérieurs. l’isolation acoustique vise également à atténuer les bruits intérieurs comme ceux de la chasse d’eau des robinetteries, garant de calme et de tranquillité.

L’isolation phonique de cloison et globalement de l’habitation est devenue une obligation pour les constructions neuves. Dans les bâtiments anciens, la rénovation est vivement recommandée pour améliorer le confort des occupants. Dans l’un ou l’autre cas, voici les solutions qui s’offrent à vous.

Isolation phonique d’une cloison contre les bruits extérieurs

Avion volant au dessus d'une habitation dotée d'une bonne isolation phoniqueVous vivez en ville, à proximité directe de l’autoroute ou à deux pas de l’aéroport ? Vous êtes de ceux qui comprennent toute l’importance de l’isolation phonique d’un logement. Selon une enquête menée par TNS Sofres (Société française d’enquêtes par sondages), les premières nuisances sonores sont celles des transports. La circulation automobile, le trafic ferroviaire et le transport aériens sont responsables de 54% des pollutions sonores. Et le développement des infrastructures n’arrangent rien. La solution ? L’isolation phonique de la cloison qui permet d’atténuer les bruits extérieurs pour vous assurer confort et bien-être dans votre logement. Une bonne isolation passe par l’utilisation des matériaux appropriés. Les parois utilisés doivent pouvoir absorber les nuisances extérieurs pour que le son soit étouffé lorsqu’il parvient à vos oreilles.

Isolation phonique d’une cloison contre les bruits intérieurs

L’isolation phonique de cloison contre les bruits intérieurs doit permettre de contenir les sons dans la pièce pour éviter qu’il ne se propage dans le reste de la maison. Il existe plusieurs types de nuisances intérieures.

  • Les bruits dits aériens comme la musique, les conversations ou encore le bruit de la télévision concernent les transmissions sonores par vibration de l’air.
  •  Si vous faites tomber quelque chose, si vous déplacez vos meubles ou si vous lancez un objet contre le mur, on parle de bruits d’impact.
  • Enfin, il y a les équipements (ventilation, chauffage, robinetterie, lave-linge, lave-vaisselle, …) qui peuvent aussi être source de nuisances sonores.

En isolant chaque pièce, vous serez certain d’être tranquille, quelles que soient les mouvements et les activités dans la maison.

La législation sur l’isolation acoustique à  ce sujet

Les réglementations acoustiques concernent particulièrement les constructions neuves dont le permis de construire a été délivrée après l’année 2000. Référez-vous à l’arrêté du 30 juin 1999 relatif aux caractéristiques acoustiques des bâtiments d’habitation pour connaître les normes en vigueur. La loi stipule que l’isolation phonique de la cloison doit permettre de réduire les bruits extérieurs de 30 dB au moins et d’atténuer les bruits intérieurs d’au moins 53 dB. Les bâtiments construits avant 1970 ne sont soumis à aucune réglementation relative au confort acoustique des occupants. Ceux construits entre le 1er juillet 1970 et le 31 décembre 1995 pour leur part doivent respecter les réglementations dictées par l’arrêté́ du 14 juin 1969 qui prévoient l’isolement phonique des pièces principales.

Aperçu des matériaux pour l’isolation phonique d’une cloison

Pour les constructions neuves ou pour la rénovation, vous trouverez sur le marché un large choix de matériaux pour assurer l’isolation phonique du logement par la cloison. En termes de performance phonique, tous les matériaux ne se valent pas. Les isolants synthétiques par exemples (polystyrène, polyuréthane) ne sont pas plus efficaces que les isolants phoniques naturels (liège, fibre de bois, fibre de coco, ouate de cellulose), exception faite de la mousse phénolique. Cette dernière se distingue par une haute performance acoustique. Pour assurer l’isolation phonique d’une construction, les professionnels du bâtiment misent généralement sur les isolants minéraux à l’efficacité avérée. La laine de verre, la laine de roche, le verre cellulaire, la perlite (sable siliceux d’origine volcanique) ou encore l’argile expansé fait partie de cette famille. Les nouveaux matériaux comme l’aérogel est aussi hautement isolant.

Les techniques à mettre en oeuvre

Pour une construction neuve, vous avez le choix entre l’isolation phonique par cloison simple ou double. Pour une meilleure performance, optez pour un paroi complexe. Un paroi simple se compose d’une seule couche de parpaing, de bois ou de briques. Pour optimiser l’affaiblissement acoustique, il est d’usage de doubler l’intérieur du mur d’un matériau isolant. Une lame d’air entre le mur et l’isolant diminue davantage les pollutions sonores. Enfin, pour une tranquillité optimale, pensez aux parois complexes, une cloison à trois couches (mur simple doublé d’isolant collé à une plaque de plâtre).

Pour améliorer l’isolation phonique d’une cloison existante, il suffit de coller sur cette dernière des structures isolantes prêtes à l’emploi.